11/12/2010

* LA SAMBRE (poème)

sambre.jpg

La Sambre, rappelons-nous, prend sa source en France

Et de Saint-Quentin, cette rivière s’élance.

Depuis les contreforts des Ardennes, s’engage

Région peuplée de bois, de charmants paysages.

Arrose Maubeuge, son joli clair de lune.

La métallurgie, le travail et les communes

Par Jeumont, traverse la faille du midi.

Entre en Wallonie, Thuin, passé du Moyen-Age

Puis Charleroi, son pays noir bien défini

Au travers mes mots, tu longes les bocages.

Basse-Sambre ou Sambre et Meuse et puis Sambreville

Et par cette région la Sambre se faufile

Bassin Industriel wallon, les charbonnages

Dont les terrils sont encore les témoignages.

Glaceries, où péniches déversent le sable

Pour cette fabrication du verre appréciable.

Au sud de son lit et à l’ouest de la Meuse,

Sambre et Meuse deviennent la Région Wallonne

D’où marches militaires d’Entre-Sambre et Meuse

Les soldats en uniforme jusqu’à l’automne.

Vient Floreffe, son séminaire, puis Namur

Elle se jette enfin dans la Meuse au « Grognon »

Sans se lasser de ses bien charmantes courbures

Là, doucement s’engouffrera dans le Sillon.

Le Grognon, fusion de la Sambre et de la Meuse

Invite au parcours de la « Route Merveilleuse »

Au pied de la Citadelle qui nous supplante

Le Parlement wallon, d’une allure imposante.

Ce bâtiment puissant et public régional

Namur se réjouit d’être la Capitale.

Axes principaux du Sillon Industriel

Les rives transportent un passé naturel

Sambre et Meuse, cours d’eau wallons très importants

Autour desquels vivent heureux les habitants

Mais la Sambre compte de nombreux affluents

Tout en promenant ses péniches au gré du vent !

sambre1.jpg

09:48 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (12) | Tags : la sambre |  Facebook |

10/06/2010

* LA SAMBRE (poème)

sambre

La Sambre, rappelons-nous, prend sa source en France

Et de Saint-Quentin, cette rivière s'élance.

Depuis les contreforts des Ardennes, s'engage

Région peuplée de bois, de charmants paysages.

Arrose Maubeuge, son joli clair de lune.

La métallurgie, le travail et les communes

Par Jeumont, traverse la faille du midi.

Entre en Wallonie, Thuin, passé du Moyen-Age

Puis Charleroi, son pays noir bien défini

Au travers mes mots, tu longes les bocages.

Basse-Sambre ou Sambre et Meuse et puis Sambreville

Et par cette région la Sambre se faufile

Bassin Industriel wallon, les charbonnages

Dont les terrils sont encore les témoignages.

Glaceries, où péniches déversent le sable

Pour cette fabrication du verre appréciable.

Au sud de son lit et à l'ouest de la Meuse,

Sambre et Meuse deviennent la Région Wallonne

D'où marches militaires d'Entre-Sambre et Meuse

Les soldats en uniforme jusqu'à l'automne.

Vient Floreffe, son séminaire, puis Namur

Elle se jette enfin dans la Meuse au « Grognon »

Sans se lasser de ses bien charmantes courbures

Là, doucement s'engouffrera dans le Sillon.

Le Grognon, fusion de la Sambre et de la Meuse

Invite au parcours de la « Route Merveilleuse »

Au pied de la Citadelle qui nous supplante

Le Parlement wallon, d'une allure imposante.

Ce bâtiment puissant et public régional

Namur se réjouit d'être la Capitale.

Axes principaux du Sillon Industriel

Les rives transportent un passé naturel

Sambre et Meuse, cours d'eau wallons très importants

Autour desquels vivent heureux les habitants

Mais la Sambre compte de nombreux affluents

Tout en promenant ses péniches au gré du vent !

sambre1

09:39 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : la sambre |  Facebook |