10/10/2013

* LA COMMUNICATION

Boulot, famille, enfants, conjoints..., dans une vie, les occasions de conflits sont nombreuses. Selon votre tempérament, vous réagissez par la riposte, le repli ou le silence.

Plusieurs tech­niques existent pour dévelop­per un mode de com­munication serein et constructif.

 

la communication

 

 

 

La Communication Non Violente

C’est un processus qui aide à parler plus vrai. Avec bienveillance pour soi com­me pour les autres, et donc en lien avec les sentiments qui vous habitent.

 

L’Ho oponopono !

Ce mot hawaïen signifie remettre les choses en ordre, rétablir l'équilibre, corriger ce qui est erroné. Il s'agit, en gros, d'un processus qui prône le pardon et qui permettait aux familles de rétablir de bonnes relations et de dénouer leurs conflits. Il est basé sur l'idée que nous sommes créateurs de tout ce qui nous arrive. Parce que nous sommes gouvernés par toute une série de programmes inconscients qui nous viennent du passé. Nos pensées, nos sentiments, nos émotions, nos souvenirs, nos croyances. Tout cela explique­rait l'enchaînement de certains événements dans notre vie. Si celui en face de vous se met en colère et vous agresse, cela génère de la colère ou de la peur en vous aussi. Qui à leur tour vont colorer votre réac­tion. Or, ces émotions vous sont propres. Vous pouvez en changer et du coup, modifier le cours des choses. Cette sagesse ancestrale de résolu­tion des conflits vous propose donc de renouer avec votre pouvoir personnel et de retrouver la paix intérieure. Il suffit de répéter en soi 4 mots : «désolé, pardon, merci, je t'aime». Simpliste ? Peut-être, mais c'est une façon de prendre du recul face aux événements. La formule permettrait de nettoyer la mémoire du passé.

La première étape, c'est donc d'en prendre conscience.

 

la communication

 

 

 

Ne pas braquer l'autre

Une fois les choses clari­fiées, vous allez pouvoir les exprimer de façon empathique, ce qui est la meilleure manière de créer une connexion de qualité. Pourrions-nous en parler pour trouver une solution à deux L'effet de ces paroles sera bien plus bénéfique que si vous aviez porté un juge­ment. Le principe est simple : si quelqu'un perçoit des reproches ou des critiques (même fondées) dans vos paroles, il se braque, devient moins enclin à collaborer et à s'ouvrir au dialogue. La règle d'or est donc de ne pas juger, d'observer d'abord de façon neutre ce qui se passe. Puis d'identifier le sentiment qui nous habite et le besoin qui n'est pas satisfait. Avant de l'exprimer de façon bienveillante en parlant de soi (je).

 

Une meilleure compréhension mutuelle

Etre compris et non jugé, aide l’autre à se calmer et à faire le point sur ses propres besoins.

Çà ne résoudra peut-être pas tous les conflits, mais cela aide à créer de l’écoute, du respect mutuel, une meilleure collaboration. Et si d’aventure vos besoins sont incompatibles pour le moment, vous en aurez fait le constat pacifiquement, sans casser de vaisselle ni entrer dans une spirale négative !

 

la communication

 

19:54 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : la communication |  Facebook |