21/07/2011

* BONNE FETE NATIONALE A TOUS LES BELGES

 

drapeau3.gif

 

Le 25 août 1830, la représentation de la Muette de Portici, à Bruxelles, tourne à l’émeute.

Le mouvement national a besoin d’un drapeau.

L’avocat et journaliste Lucien Jottrand charge Edouard Ducpetiaux, docteur en droit et publiciste, de confectionner deux drapeaux aux couleurs de la révolution brabançonne de 1789.
Les couleurs du drapeau belge auraient sans doute pour origine celles de l'écu de l'ancien duché de Brabant: un lion d'or [jaune] sur fond de sable [noir], griffes et dents de gueules [rouge].

Le 26 août, madame Abts, une commerçante de la Rue de la Colline à Bruxelles, confectionne les drapeaux.
Ils sont formés de trois bandes disposées horizontalement perpendiculairement à la hampe, le rouge en haut, le jaune au milieu et le noir en bas.
Ce même jour, le premier drapeau est hissé sur la façade de l’Hôtel de Ville.

Le 23 janvier 1831, un décret stipule que les trois couleurs seront disposées verticalement, dans l’ordre noir, jaune, rouge en partant de la hampe.

Au coin de la rue de la Colline, rue Marché aux Herbes à Bruxelles, c'est là que fut fabriqué pour la première fois notre drapeau belge.

 

colline

 

 

 

 

 

 

 

 

L'Escorte royale fut inaugurée en 1938. A cette époque elle dépendait de la Gendarmerie, actuellement de la Police Fédérale.

 escorte 

 

europe1La devise de l'Europe est "Unis dans la diversité".

 

 

 

La Brabançonne

Historiquement, la Brabançonne fut bien écrite par Jenneval, dont le vrai nom était Louis Alexandre Dechet. Il était acteur du théâtre où fut déclenchée en 1830 la révolution qui devait mener à l'indépendance de la Belgique des Pays-Bas. Durant la guerre d'indépendance, Jenneval fut tué. La musique a été composée par François Van Campenhout et la chanson jouée pour la première fois en septembre 1830.
En 1860, le texte et la musique furent adaptés par le premier ministre, afin d'atténuer les attaques de Jenneval contre le Prince d'Orange néerlandais.

 drapeau2.gif

Belgique, ô mère chérie,
A toi nos coeurs, à toi nos bras,
A toi notre sang, ô Patrie !
Nous le jurons tous, tu vivras !
Tu vivras toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle :
le Roi, la Loi, la Liberté !
le Roi, la Loi, la Liberté !
le Roi, la Loi, la Liberté !

 

Voici 2 poèmes de ma composition à cette occasion

 

LES  TROIS  COULEURS

Emblème de notre pays, tu représentes l’Unité

Et nous te brandissons fièrement en ces moments tourmentés

Toi, notre drapeau aux trois couleurs élancées.

Tu restes le lien des régions et des communautés

Mais si d’aucuns te brûlent, où siégera notre Royauté ?

Le NOIR des ténèbres du monde, dont deuil, tristesse et obscurité

LE JAUNE de lumière, réussite, joie de vivre et liberté

Talent, intelligence, richesse et gloire nous qualifiés

Le ROUGE de passion, pour ton combat, vaillance, pouvoir, force, créativité.

Nos aïeux se sont battus pour ton indépendance

Chère Belgique, notre patrie du compromis en importance

Marchons liés, nous te soutenons dans l’espérance

Car « l’Union fait la force », puisses-tu la retrouver en toute confiance !

Josiane

drapeau1.gif

 

NOTRE  BELGIQUE

Notre Belgique, ô toi mère chérie

A l’heure où certains souhaitent te diviser

Tu restes le pays demandant l’Unité

Le partage, l’entente que l’on apprécie.

Les uns ont besoin de ta côte envoûtante

Les autres du trésor de l’eau de tes Ardennes

Ton paysage, du nord au sud nous enchaîne

La diversité de cultures nous enchante

Car les splendeurs et richesses de mon pays

Font de celui-ci réuni un paradis.

Josiane

drapeau.gif

 

vive-la-belgique.gif

 

00:04 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : bonne fête nationale |  Facebook |