19/03/2013

* AURAI-JE LE TEMPS ? (ce poème n'est pas de ma composition)

La vie nous file entre les doigts

Les semaines, les mois, les années passent à la vitesse de l'éclair.

Un jour nous nous retrouvons au seuil de la vieillesse

Puis soudain, nous arrivons au bout de notre route.

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à l’être merveilleux qui a partagé ma vie

Combien je l’aime, et le remercier pour tout le bonheur qu’il m’a apporté

Pour la famille qu’il m’a donnée, pour tous ces merveilleux souvenirs que nous nous sommes construits jour après jour, pour avoir su partager mes peines comme mes joies tout au long de notre vie ensemble ?

 

AURAI-JE EU LE TEMPS de dire à mes enfants qu’ils sont le plus beau cadeau que la vie m’ait donné ?

Qu’à travers eux, j’ai revécu ma jeunesse, j’ai appris la tolérance et qu’ils m’ont aidé à atteindre mon idéal ; celui de les mettre au monde, de les voir grandir et devenir de jour en jour ma fierté, et surtout combien je les aime ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes petits-enfants qu’ils sont le rayon de soleil de mes vieux jours ? De leur dire tout l’amour que j’ai au fond de mon cœur pour ces êtres qui deviendront un jour des femmes et des hommes responsables, et combien ils sont précieux pour moi ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes sœurs et mes frères combien j’ai été choyée d’avoir fait partie de leur famille, d’avoir partagé avec eux les jeux de notre enfance, de notre complicité, de nous avoir forgé de merveilleux souvenirs ?

De les remercier d’avoir su toujours conserver intacts les liens qui sont le noyau de notre belle famille ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes amis(es) combien leur passage dans ma vie est précieux pour moi ? A quel point je leur suis reconnaissante de leur présence indéfectible à chaque étape de ma vie ? Et surtout, à quel point je les apprécie et que c’est pour moi un privilège qu’ils m’aient choisie pour amie ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes vieux parents lorsqu’ils étaient encore de ce monde combien je les aimais et combien ils ont été importants pour moi ? De les remercier de m’avoir donné la vie, d’avoir su semer le bonheur au sein de notre famille, de m’avoir enseigné l’amour du prochain, la justice et surtout de m’avoir montré la route pour devenir la femme que je suis aujourd’hui ?

 

TROUVERAI-JE LE TEMPS ?

IL N’EST JAMAIS TROP TARD

POUR TROUVER LE TEMPS.

 

aurai-je le temps ?

 

18:31 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aurai-je le temps ? |  Facebook |