28/05/2013

* BONHEUR ET REUSSITE

 

bonheur et réussite

 

Le bonheur, c’est de vivre juste en dessous de ses moyens

Alors que réussir, c’est vivre juste au-dessus de ses moyens.

 

 

Le bonheur consiste à posséder ce que l’on aime et à aimer ce que l’on possède.

 

Le bonheur consiste à ne désirer que ce que l’on peut obtenir.

 

Pour réussir, il faut prendre le risque d’échouer.

 

Le bonheur est un délicat équilibre entre ce que l’on est et ce que l’on a.

 

La réussite est souvent une revanche sur le bonheur.

 

Le bonheur devient possible dès que l’on cesse de courir après ce que l’on n'a pas, tout en bénéficiant au mieux de ce que l’on possède.

 

Le bonheur, c’est la somme de tous les malheurs qu’on n’a pas.

 

Pour réussir, l’ignorance et la confiance valent mieux que le savoir et la timidité.

 

Le bonheur ne consiste pas à acquérir ni à jouir, mais à ne rien désirer.

 

Pour réussir, il faut voir afin de savoir, vouloir afin de pouvoir, oser afin d’avoir !

 

Le bonheur, c’est un chagrin qui se repose.

 

L’échec bien supporté donne le droit de réussir.

 

Le bonheur demande de ne pas s’affliger de ce qui manque et de se satisfaire de ce que l’on possède.

 

Le bonheur consiste à ne désirer que ce que l’on peut obtenir.

 

Finalement :

                    La Réussite, c’est obtenir ce que l’on veut

                    Le Bonheur, c’est d’apprécier ce que l’on obtient.

 

bonheur et réussite

 

  

09:35 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : bonheur et réussite |  Facebook |

25/05/2013

* AU PRINTEMPS

pensees1.jpg

Printemps plein d’indolence,

J’implore ta clémence.

À toi plein de langueur,

J’abandonne mon cœur.

Ma pensée indécise

Flotte au gré de la brise.

Un ruissellement tendre

Me pénètre de miel.

Ah ! ne voir, ah ! n’entendre

Qu’à travers le sommeil.

À travers ma paupière

J’accueille ta lumière.

Soleil qui me caresse 

Pardonne à ma paresse…

Bois mon cœur sans défense,

Soleil plein d’indulgence.

 

André Gide

primevère couleur.jpg

15:16 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : au printemps |  Facebook |

20/05/2013

* LE TRAIN DE LA VIE

Il y a quelque temps, j’ai lu un livre où LA VIE était comparée à un voyage dans un train. Une lecture très intéressante.

La VIE est comme un voyage dans un train : on monte et on descend ; il y a des accidents ; à certains arrêts, il y a des surprises et à d’autres, une profonde tristesse.

Quand on naît et qu’on monte dans le train, nous rencontrons des personnes et nous croyons qu’elles resteront avec nous pendant tout le voyage : ce sont nos parents !

Malheureusement, la vérité est tout autre. Eux, ils descendent dans une gare et ils nous laissent sans leur amour et leur affection, sans leur amitié et leur compagnie.

En tous cas, il y a d’autres personnes qui montent dans le train et qui seront pour nous très importantes.

Ce sont nos frères et nos sœurs, nos amis et toutes les personnes merveilleuses que nous aimons.

Certains considèrent le voyage comme une petite promenade, d’autres ne trouvent que de la tristesse pendant leur voyage.

Il y a d’autres personnes toujours présentes et toujours prêtes à aider ceux qui en ont besoin.

Certains, quand ils descendent, laissent une nostalgie pour toujours …

D’autres montent et descendent tout de suite et nous avons juste le temps de les croiser.

Nous sommes surpris que certains passagers que nous aimons, s’assoient dans un autre wagon et que, pendant ce temps, nous laissent voyager seul.

Naturellement, personne ne peut nous empêcher de les chercher partout dans le train.

Parfois, malheureusement, nous ne pouvons pas nous asseoir à côté d’eux, car la place est déjà prise, ce n’est pas grave … le voyage est comme çà : plein de défis, de rêves, d’espoirs, d’adieux … mais sans retour.

Essayons de faire le voyage de la meilleure façon possible.

Essayons de comprendre nos voisins de voyage et cherchons le meilleur en chacun d’entre eux.

Rappelons-nous qu’à chaque moment du voyage, un de nos compagnons peut vaciller et peut avoir besoin de notre compréhension.

Nous aussi pouvons vaciller et il y aura toujours quelqu’un pour nous comprendre.

Le grand mystère du voyage est que nous ne savons pas quand on descendra du train pour toujours.

Nous ne savons pas non plus quand nos compagnons de voyage feront la même chose, même pas celui qui est assis juste à côté de nous.

Moi je pense que je serai triste de quitter ce train … J’en suis sûr !

La séparation avec tous les amis que j’ai rencontrés dans le train sera douloureuse, laisser mes proches seuls sera très triste.

Mais je suis certaine qu’un jour ou l’autre j’arriverai à la gare centrale et je les reverrai tous arriver avec un bagage qu’ils n’avaient pas quand ils sont montés dans le train.

Par contre, je serai heureuse d’avoir contribué à augmenter et à enrichir leur bagage.

Nous tous mes amis, faisons tout le possible pour faire un bon voyage et essayons de laisser un bon souvenir de nous au moment où nous descendrons du train.

 

A ceux qui font partie de mon train, je souhaite

 

UN BON VOYAGE !

 

le train de la vie

 

09:16 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : le train de la vie |  Facebook |

16/05/2013

* DICTONS DE MAI

 

dictons de mai

 

Le 1er mai :
En mai, fais ce qu'il te plaît.
Au premier mai, fleurit le bon muguet.
Bourgeons de mai, remplit le chai.
Au mois de mai, le seigle déborde la haie.
S'il pleut premier mai peu de coings, s'il pleut le deux tu n'as plus rien.
De la pluie le premier jour de mai, ôte aux fourrages sa qualité.

Le 2 mai :
Mai sans rose, rend l'âme morose.
Au jour de la Saint-Boris par malheur, c'est un mauvais vendangeur.
Pluie de mai grandit l'herbette, mais c'est signe de disette.

Le 3 mai :
Lorsqu'il pleut le 3 mai, point de noix au noyer.
Si à Saint-Jacques l'apôtre pleure, bien peu de glands il demeure.
Au 3 mai ensoleillé, un bel été est assuré.

Le 4 mai :
Rosée de mai, fait tout beau ou tout laid.
C'est à la saint-Antonin, que vend son vin le malin.
À la saint-Antonin, amoureux se prennent la main.

Le 5 mai :
Sainte-Judith, voit pinson au nid.
Qui n'a pas semé à la Sainte-Croix, au lieu d'un grain en mettra trois.
Pluie de la Croix, disette de noix.
Le temps de Sainte-Judith, va durer jusqu'au dix-huit.
À la Sainte-Judith, beau temps se précipite.

Le 6 mai :
S'il pleut à la petite Saint-Jean, toute l'année s'en ressent.
Soleil à la petite Saint-Jean, mois de mai fleurissant.

Le 7 mai :
Plus mai est chaud, plus l'an vaut.
Chaleur au mois de mai, de tout l'an fait la beauté.

Le 8 mai :
Au jour de Saint-Boniface, toute boue s'efface.
À la Saint-Boniface, mai pluvieux nous fait face.

Le 9 mai :
Le mois de mai de l'année, décide la destinée.
Brouillard de mai et chaleur de juin, aménent la moisson à point.

Le 10 mai :
C'est à la Saint-Antonin, que vend son vin le malin.
À la Saint-Antonin, se pointe le mois de juin.

Le 11 mai :
Gare s'il gèle à la sainte-Estelle.
Aux trois Saints de glace, fais toujours face.

Le 12 mai :
Saint-Mamert, Saint-Servais, Saint-Pancrace, de leur passage laissent souvent trace.
Saint-Servais, Saint-Mamert et Saint-Pancrace, apportent souvent la glace.

Le 13 mai :
Avant Saint-Servais, point d'été.
À la Saint-Servais, se décide l'été.
Après Saint-Servais, plus de gelée.

Le 14 mai :
Saint-Matthias casse la glace, s'il n'en trouve pas il faut qu'il en fasse.
À la Saint-Matthias, tout chaud ou de glace.

Le 15 mai :
À la Sainte-Denise, s'arrête la bise.
À la Sainte-Denise, le froid n'en fait plus à sa guise.

 

dictons de mai

 

Le 16 mai :
À la Saint-Honoré, s'il fait gelée le vin diminue de moitié.
À la mi-mai queue de l'hiver, Saint-Honoré que de pois verts.

Le 17 mai :
S'il tonne au jour de Saint-Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.
À la Saint-Pascal, s'il fait beau l'été sera méridional.
Tonnerre de Saint-Pascal, sans grêle ce n'est pas un mal.

Le 18 mai :
Bon fermier à Sainte-Juliette, doit vendre ses poulettes.
À la Saint-Félix, tous les lilas sont fleuris.

Le 19 mai :
Craignez le petit Yvonnet, c'est le pire de tous quand il s'y met.

Le 20 mai :
Brouillard de mai chaleur de juin, amènent la moisson à point.
À la Saint-Bernardin, compte tes barriques de vin.
S'il pleut à la Saint-Bernardin, tu peux dire adieu à ton vin.

Le 21 mai :
Sel de mai sel du mois, n'enrichit pas le bourgeois.
À la Saint-Constantin, compte tes sous dans tes mains.
Au mois de mai pour une fois, le vent ne court pas sur le toit.

Le 22 mai :
Beau temps du jour Sainte-Emilie, donne du fruit à la folie.
À la Sainte-Julie, le soleil ne quitte pas son lit.
À Sainte-Emilie, luzerne à pleine folie.

Le 23 mai :
À la Saint-Didier soleil orgueilleux, nous annonce un été joyeux.
À la Saint-Didier, ramasse tout dans son devantier.
Sème tes haricots à la Saint-Didier, pour un tu en auras un millier.
Haricot semé à la Saint-Didier, en rapporte un demi-setier.
Qui sème les haricots à la Saint-Didier, les récolte par poignées.

Le 24 mai :
Après Sainte-Angèle, le jardinier ne craint plus le gel.
Celui qui s'allège avant le mois de mai, certainement ne sait pas ce qu'il fait.

Le 25 mai :
Quand la Saint-Urbain est passée, le vigneron est rassuré.
Bon vin à la Saint-Urbain, bourré du soir au matin.
Soleil à la Saint-Urbain, présage une année de vin.

Le 26 mai :
Quand il pleut à la Saint-Philippe, le pauvre n'a pas besoin du riche.
Soleil à la Saint-Bérengère, présage d'un bel été et hiver.

Le 27 mai :
À la Saint-Ildevert, est mort tout arbre qui n'est point vert.

Le 28 mai :
Soleil de Saint-Germain, nous promet du bon vin.
À la Saint-Germain, les jours sont beaux tous les matins.

Le 29 mai :
Le jour de Saint-Maximin, s'embaume le jasmin.
À la Saint-Gérard, les radis sont encore rares.

Le 30 mai :
Si le dicton dit vrai, méchante femme s'épouse en mai.
Lorsque mai est trop jardinier, cela ne remplit pas le grenier.

Le 31 mai :
Pluie de Sainte-Pétronille, change raisin en grapilles.
Eau de Sainte-Pétronille, change le raisin en grapille.
S'il pleut à la Sainte-Pétronille, pendant quarante jours elle trempe ses guenilles.

 

dictons de mai

 

 

14:52 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : dictons de mai |  Facebook |

11/05/2013

* BONNE FETE DES MAMANS (poème de ma composition)

maman papa.JPG

 

Je pense à toi maman, toi la plus belle

En ce jour de fête, je me rappelle

Ton amour pour tes enfants, et ta vie

Notre enfance à chaque instant, si jolie !

 

Chère maman, tu me manques tellement

Vider mon cœur, te parler, t’embrasser

Te serrer dans mes bras, te raconter

Ma douleur et mes pleurs précieusement.

 

Mais je sais que tu m’entends de là haut

Tu n’oublieras pas ta petite fille

Garde-moi une place bien au chaud

Et protège l’union de ma famille.

 

Mais « bonne fête maman chérie »

Des fleurs pour toi s’envolent vers les cieux

Tout mon amour et mon cœur chaleureux

De m’avoir aimée, je te remercie !

 

 

Bonne fête maman chérie ! Le 12 mai 2013

 

 

roses rouges.jpg

 

 

13:39 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |