27/03/2013

* JOYEUSES PAQUES 2013 (poème de ma composition)

cloches.gif

 

Les Pâques du renouveau

Et la nature en cadeau

Sève du printemps nouveau

Saison des fleurs, des oiseaux

Et du vert des arbrisseaux

Viens égayer nos ruisseaux ! 

 

Pâques du « Bélier » fonceur

Toujours prêt avec ardeur

Courageux et audacieux

Son symbole, signe de feu.

Mais tout est à son honneur

Mars, avril, mois délicieux. 

 

Joyeuses fêtes de Pâques

Sous le signe du zodiaque

L'amour parfumant vos cœurs,

Recevez ces quelques fleurs !

 

paques1.JPG

 

20:34 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

19/03/2013

* AURAI-JE LE TEMPS ? (ce poème n'est pas de ma composition)

La vie nous file entre les doigts

Les semaines, les mois, les années passent à la vitesse de l'éclair.

Un jour nous nous retrouvons au seuil de la vieillesse

Puis soudain, nous arrivons au bout de notre route.

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à l’être merveilleux qui a partagé ma vie

Combien je l’aime, et le remercier pour tout le bonheur qu’il m’a apporté

Pour la famille qu’il m’a donnée, pour tous ces merveilleux souvenirs que nous nous sommes construits jour après jour, pour avoir su partager mes peines comme mes joies tout au long de notre vie ensemble ?

 

AURAI-JE EU LE TEMPS de dire à mes enfants qu’ils sont le plus beau cadeau que la vie m’ait donné ?

Qu’à travers eux, j’ai revécu ma jeunesse, j’ai appris la tolérance et qu’ils m’ont aidé à atteindre mon idéal ; celui de les mettre au monde, de les voir grandir et devenir de jour en jour ma fierté, et surtout combien je les aime ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes petits-enfants qu’ils sont le rayon de soleil de mes vieux jours ? De leur dire tout l’amour que j’ai au fond de mon cœur pour ces êtres qui deviendront un jour des femmes et des hommes responsables, et combien ils sont précieux pour moi ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes sœurs et mes frères combien j’ai été choyée d’avoir fait partie de leur famille, d’avoir partagé avec eux les jeux de notre enfance, de notre complicité, de nous avoir forgé de merveilleux souvenirs ?

De les remercier d’avoir su toujours conserver intacts les liens qui sont le noyau de notre belle famille ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes amis(es) combien leur passage dans ma vie est précieux pour moi ? A quel point je leur suis reconnaissante de leur présence indéfectible à chaque étape de ma vie ? Et surtout, à quel point je les apprécie et que c’est pour moi un privilège qu’ils m’aient choisie pour amie ?

 

AURAI-JE LE TEMPS de dire à mes vieux parents lorsqu’ils étaient encore de ce monde combien je les aimais et combien ils ont été importants pour moi ? De les remercier de m’avoir donné la vie, d’avoir su semer le bonheur au sein de notre famille, de m’avoir enseigné l’amour du prochain, la justice et surtout de m’avoir montré la route pour devenir la femme que je suis aujourd’hui ?

 

TROUVERAI-JE LE TEMPS ?

IL N’EST JAMAIS TROP TARD

POUR TROUVER LE TEMPS.

 

aurai-je le temps ?

 

18:31 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : aurai-je le temps ? |  Facebook |

17/03/2013

* UNE AMITIE

une amitié

L’amitié c’est la banque de toutes les tendresses,
C’est une arme pour tous les combats,
Ça réchauffe et ça donne du courage,
Et ça n’a qu’un slogan : on partage.
L’amitié est comme une fleur,
Il faut en prendre soin.
L’amitié a une clé de chaque place,
A toi de la trouver,
Certaines sont cassables……
Mais une amitié fidèle ne peut pas se briser.
L’amitié c’est une écoute quand le cœur est en déroute,
Qui jamais ne se permet de juger, ni de peiner,
Elle peut tout partager de nos joies, de nos secrets,
Que ce soit la nuit, le jour elle vole à notre secours,
Forte comme l’océan,
L’amitié c’est de l’or que l’on garde comme un trésor. soyez mes ami(es)...(youcef)
 
Ceci n'est pas de ma composition.

23:25 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : une amitié |  Facebook |

15/03/2013

* DERNIERES NOUVELLES DE L'UTAN

Le 16-03-2013 - UTAN - DERNIERES NOUVELLES :

Consultez le site Web de l'UTAN : http://www.utan.be

 

¨      Conférence UTAN du mercredi à 14h30 - Droit d'entrée : 3 € pour les étudiants UTAN sur présentation de la carte d'étudiant et 5 € pour les non-étudiants de l'UTAN - Un local nous y est aussi réservé pour prendre un café (1 €50), un morceau de tarte (1 €50) après chaque conférence. Salle du Bon Pasteur : rue du Séminaire 22, voisin de l’Arsenal.

 

20 mars : Notre  patrimoine architectural roman – les églises des évêchés de Liège, Cambrai et Tournai.
Charles GHEUR
, Architecte et Membre de la Commission Royale des Monuments, Sites et Fouilles.

¨      Excursions - spectacles - voyages UTAN ( 081/72.55.04 mardi et vendredi matin )

Numéro de compte : BE32 3630 7299 8402

Excursions : - jeudi 11 avril : visite guidée d'Hastière

Voyages :      - du 17 au 21 avril 2013 : CROISIERE -

L'Estuaire de la Gironde et de la Garonne.

- Voyage culturel : du 5 au 15 juin : la Pologne

"Tout au long de la Vistule. "

- Voyage en car du 2 au 7 septembre : Normandie & Guernesey.

utan1.JPG

20:23 Écrit par josiane70 | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/03/2013

* LA POMME DE TERRE

J'aime les pommes de terre !!!

 

pdeterre.jpg

 

 

Mais pour vous convaincre définitivement de ses qualités, je ne peux mieux faire que la comparer à une femme ! J'ai toujours été frappée par l'utilisation fréquente de noms féminins pour en désigner les variétés  (comme les Charlottes,  les Mona Lisa ou les belles de Fontenay) ou surtout les modes de cuisson.

Mesdames et chères amies, vous n'êtes pas des pommes de terre,  et cependant

 

Que vous soyez en robe de chambre ou en chemise,

Sans pelure ou drapées de Mousseline.

Vous restez  toujours Duchesse ou Dauphines !

Parfois atteintes de Vapeur, mais rarement soufflées,

Vous gardez la ligne allumette et la taille noisette !

Vous êtes délicieuse à croquer, tant que vous n’avez pas germé !

Vous êtes délicieuses à croquer, surtout dorées.

Mais meilleures encore quand vous êtes sautées !

 

Quand de vos maris, j'épluche la conduite,

Je découvre qu'avec vous, ils ont la frite.

Ils sortent sans pelure, même s'ils pèlent de froid

Pour eux, même si vous n'êtes plus des primeurs,

Vous demeurez d'éternelles nouvelles !

Pour vous, ils se laissent arracher les yeux,

Friper la peau et meurtrir la chair :

Car comme les pommes de terre,

Ils ont des yeux, une peau et une chair !

Sans vous, ils sont dans la purée,

Sans vous, ils en ont gros sur la patate,

Alors que de la société, ils sont le gratin !

 

 

pdeterre1.jpg

 

 

20:51 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : la pomme de terre |  Facebook |