27/10/2012

* POUR L'ARGENT

 

pour l'argent

 

Il peut acheter une maison

Mais pas un foyer

 

Il peut acheter un lit

Mais pas le sommeil

 

Il peut acheter une horloge

Mais pas le temps

 

Il peut acheter un livre

Mais pas la connaissance

 

Il peut acheter une position

Mais pas le respect

 

Il peut payer le médecin

Mais pas la santé

 

Il peut acheter du sang

Mais pas la vie

 

Il peut acheter du sexe

Mais pas de l’amour.

 

pour l'argent

 

14:46 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : pour l'argent |  Facebook |

26/10/2012

* LES DENTS ET SES EXPRESSIONS

Les dents et ses expressions

A belles dents (en mordant de façon énergique et avec appétit ; avidement ; de façon violente et méchante)

A pleines dents (en mordant de façon énergique)

Avoir conservé, garder une dent contre quelqu’un (avoir de la rancune contre lui)

Avoir la dent (avoir faim)

Avoir la dent dure (Etre sévère dans la critique)

Avoir la dent sucrée (aimer les aliments sucrés : pâtisseries, confiseries ou autres)

Avoir le couteau entre les dents (Bien déterminé à se venger)

Avoir les dents du fond qui baignent (avoir trop mangé)

Avoir les dents longues (Avoir faim, mais est davantage employé au figuré : être avide d’argent, avoir de grandes prétentions)

Avoir les dents longues (être très ambitieux)

Avoir les dents qui rayent le parquet (être prêt à tout pour satisfaire une ambition démesurée)

Avoir une dent contre quelqu’un (lui en vouloir)

 

les dents et ses expressions

 

Avoir une dent creuse (Avoir faim)

Chaque fois qu’il me tombe une dent (par hasard, sans l’avoir planifié ni programmé, presque jamais)

Claquer des dents (avoir froid, grelotter, avoir peur)

Creuser sa fosse avec ses dents (faire des excès de table qui ne sont vraiment pas bons pour la santé)

Dans ses dents (en serrant ses dents sur la chose en question, en gardant les dents serrées, ce qui étouffe la voix)

Dent antagoniste (dent du maxillaire opposé)

Dent à tenon, ou dent sur pivot (support d’une dent artificielle, enfoncé dans la racine)

Dent barrée (dent aux racines recourbées qui est difficile à extraire)

Dent creuse (dent cariée)

Dent de lait (les premières dents, destinées à tomber)

 les dents et ses expressions

Dent-de-lion (pissenlit)

Dent de sagesse (les quatre troisièmes molaires qui apparaissent, chez les humains, de façon tardive)

Dent incluse (dent enfouie dans l’os de la mâchoire)

Dents permanentes (deuxième et dernière dentition)

Dent pour dent (justice, vengeance)

De toutes ses dents (sans retenue, en montrant toutes ses dents, en parlant de quelqu’un qui sourit, en mâchant et avalant rapidement)

Du bout des dents (en mordant faiblement)

En dents de scie (qui a une forme dentelée)

Entre les dents (en n’articulant pas)

Etre armé jusqu’aux dents (être pourvu de nombreuses armes)

Faire ses dents, percer ses dents (être dans la période où poussent ses dents, en parlant d’un enfant en bas âge)

Garder une dent contre quelqu’un (animosité, ressentiment)

Grincer des dents ou grincher des dents (serrer fortement les mâchoires et frotter les dents d’en bas contre celles d’en haut)

Mentir comme un arracheur de dents (Mentir énormément)

Montrer les dents (se faire menaçant ; être prêt à attaquer, à se défendre)

Mordre à belles dents (Avec avidité)

N’avoir rien à se mettre sous la dent (rien à manger)

Ne pas desserrer les dents (ne pas dire un mot)

Par la peau des dents (de justesse)

Parler entre ses dents (peu distinctement, maugréer)

Prendre la lune avec les dents (tenter l’impossible)

Prendre le mors aux dents (s’emballer, s’emporter)

Quand les poules auront des dents (c.à.d. jamais)

Se casser les dents sur quelque chose ( échouer)

Se faire les dents (aiguiser ses dents en parlant d’un rongeur, s’entraîner, s’aguerrir)

Serrer les dents (concentrer son énergie pour un dur effort ou une souffrance ; demeurer stoïque en faisant ou en subissant quelque chose de pénible, douleur, colère)

Toutes dents dehors (en montrant toutes ses dents, en signe d’agressivité ou en souriant artificiellement).

 

les dents et ses expressions

 

 

17/10/2012

* UN MOT DE TROP

 

un mot de trop

 

Un mot de trop

Parfois c’est bien

Parfois c’est beau

Parfois çà ne sert à rien

 

Un mot de trop

Peut rendre heureux

Ou faire ruisseler des sanglots

Alors on est malheureux

 

Un mot de trop, parfois çà fait plaisir

Tel un cadeau qu’on se plaît à offrir

 

Un mot de trop peut briser une amitié

La langue telle une faux,

Coupe un lien sans pitié

 

Un mot de trop nuit à celui qui le dit

Son erreur le rattrape au galop

Et il devient un roseau qui se plie

 

Un mot de trop

Sait détruire toute une vie

En une seconde il met à zéro

Et il ne sombre plus dans l’oubli

 

Ne disons jamais un mot de trop

Ne parlons pas sans réfléchir

Car par un seul mot de trop

Notre ciel peut s’assombrir

 

                                                                               Auteur inconnu

 

un mot de trop

 

20:06 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : un mot de trop |  Facebook |

14/10/2012

* MA VIE (poème de ma composition)

 

Suite au "livre de ma vie", j'ai composé ce petit poème pour y inclure ces jolies phrases !

ma vie

 

Dans ce récit marquant des années de ma vie

J’ai envie d’y intégrer un peu de magie

Afin d’y apporter quelque peu de douceur

Et en la dessinant de toutes les couleurs.

Mais sur chaque page détaillée accomplie

Je voudrais que toutes les phrases soient fleuries

Que dominent la gaîté, la joie, les valeurs

M’ayant conduite vers le chemin du bonheur.

Si l’on pouvait, à tous mes chapitres de vie

Y fondre le soleil et la rendre ravie

Celui qui sans cesse éclairerait mes rêves

Activant de tendresse ces heures brèves

Du feu sacré passé et brûlant de l’amour

Lorsque mon cœur réfléchit et me semble lourd.

Dans le résumé de cet écrit de ma vie

Tu as fait partie de ma douce mélodie

Celle d’un amour fou, oh combien partagé

D’un sentiment sacré qu’on ne peut oublier.

 

 

ma vie

ma vie

 

 

14:55 Écrit par josiane70 dans Littérature/Poésie | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : ma vie |  Facebook |

06/10/2012

* POURQUOI LE CIEL EST-IL BLEU ?

 

pourquoi le ciel est-il bleu ?

 

"La couleur du ciel" rouge matin et soir, bleu en journée, est due à la décomposition de la lumière lorsqu'elle rentre dans l'atmosphère. Ainsi, la lumière rencontre les particules d'air qui sont plus petites que la longueur d'onde de la lumière et un phénomène de diffusion se produit.

Au final, l'observateur ne voit que la diffusion de la lumière bleue. Par contre, le matin, comme le soleil est plus bas sur l'horizon, ses rayons ont plus d'air à traverser pour arriver dans l'atmosphère. La lumière bleue ne parvient alors plus jusqu'à l'oeil.

Seules les grandes longueurs d'ondes, correspondant au rouge, passent. C'est aussi pour cette raison qu'en haute montagne, le ciel est plus bleu que dans la vallée.

 

pourquoi le ciel est-il bleu ?